Groupe LPCA

Évaluateurs immobiliers agréés
Depuis 1975

Hausses d’évaluation inégales dans les Laurentides

Publié par Groupe LPCA

Tremblant City and Lake

Nous avons récemment beaucoup écrit sur une certaine lancée du secteur de l’immobilier en 2016 avec Évaluation 2016 des maisons unifamiliales au Québec et un autre article Immobilier Montréal: fin d’année 2016 sur une lancée.

Nous allons maintenant examiner la couronne nord de Montréal et plus spécifiquement les Laurentides en nous appuyant su les chiffres de la firme JLR.

La tendance actuelle à Montréal est une hausse des ventes ( +7 % en un an) et diminution du nombre de maisons ou condos à vendre ( -15 % en décembre 2016 VS décembre 2015).
Les Laurentides

La MRC des Laurentides (Tremblant, Sainte-Agathe-des-Monts) se classe au 11e rang au niveau provincial quant au nombre de transactions immobilières.

C’est la MRC qui a le mieux performé au nord de Montréal. La hausse des ventes est de 21 %.

Les autres MRC au nord de Montréal qui ont bien performé:

  • Les Pays-d’en-Haut (Saint-Sauveur, Sainte-Adèle): + 19%
  • Antoine-Labelle (Mont-Laurier, Nominingue): + 18%
  • Argenteuil (Lachute): + 16%
  • Deux-Montagnes (Saint-Eustache, Oka): + 11%
  • Mirabel (Mirabel) : + 8%
  • Thérèse-de-Blainville (Boisbriand, Rosemère): + 7%

La seule MRC sous-performante est Rivière-du-Nord (Saint-Jérôme) avec une baisse des ventes de 1%.

Une hausse des ventes signifie en général une hausse des prix, de l’évaluation des maisons unifamiliales. Vérifions cela:

  • MRC des Laurentides: + 7%
  • Les Pays-d’en-Haut: + 3%
  • Rivière-du-Nord: + 3%
  • Deux-Montagnes: + 2%
  • Mirabel: + 2%
  • Thérèse-de-Blainville: + 2%
  • Argenteuil: + 1%
  • Antoine-Labelle: 0%
  • Rivière-du-Nord: -1%

La corrélation est directe entre la hausse des transactions et celle des prix.

La performance de la MRC de Matawinie (Saint-Donat, Rawdon), tout juste à l’est des Laurentides, mérite également d’être soulignée.

Cette MRC a connu une hausse de transactions immobilières de 25%. Par contre, la hausse des prix n’est que de 3%.

Également, une autre MRC, celle de Laval, a connu un nombre impressionnant de 3 518 transactions.

Par contre, ce n’est qu’une faible hausse de 2%, autant au niveau du volume que de l’augmentation d’évaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *