Groupe lpca

Évaluation en hausse à Montréal


Sous la plume du journaliste Maxim Bergeron dans la Presse+ du 8 septembre 2016, nous apprenions que l'évaluation des maisons à Montréal a augmenté de 5 % en 1 an en août 2016. Les chiffres proviennent d'un communiqué de presse de la Chambre immobilière du Grand Montréal.   Essentiellement, le communiqué de presse démontre :

1. une forte augmentation de la valeur des maisons

2. une forte augmentation des ventes

3. un recul des propriétés à vendre

 Une forte augmentation de la valeur des maisons

C'est la plus forte augmentation du prix moyen des maisons en 5 ans. L'évaluation des maisons vendues est de 307 250 $. Cela représente une hausse de 5 % sur le mois d'août 2015. Au niveau des condominiums, la hausse est plus modeste à 250 000, à + 4 %. Les immeubles locatifs de 2 à 5 logements: 459 000 $, sans hausse ni baisse.

Une forte augmentation des ventes

Les ventes sont en hausse de 13 % par rapport à août 2015 et, fait important, c'est le 17e mois de hausse dans les 18 derniers mois. Voir notre article précédent à ce sujet: Hausse d’évaluation des maisons à Montréal. Au niveau géographique, voici les hausses des ventes:

  • +24 % Vaudreuil-Soulanges
  • + 18 % Rive-Sud
  • +13 % île de Montréal
  • +12 % banlieue nord

Seul Laval fait figure d'exception avec un léger recul d 2 % des ventes.

Un recul des propriétés à vendre

Évidemment, le jeu de l'offre et de la demande devient représentatif de ces chiffres. Le nombre de propriétés à vendre est en baisse de 13 %. C'est beaucoup.... mais c'est toutefois nettement plus élevé qu'à Toronto. L'offre de propriétés à vendre dans la métropole canadienne est 2,5 fois moins élevée.   Laissons le mot de la fin à Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la CIGM: « Les conditions du marché de la revente se resserrent graduellement dans la région montréalaise. Seul le segment de la copropriété affiche encore un surplus d’inventaire, conférant un léger avantage aux acheteurs lors des négociations ». L'article du journaliste Maxim Bergeron est disponible ici.  

Groupe lpca

Ajouter un commentaire