Groupe LPCA

Évaluateurs immobiliers agréés
Depuis 1975

Le grand Montréal et son marché immobilier

Publié par Groupe LPCA

Montréal immobilier

Plusieurs facteurs portent à croire que nous serions dans une période changements pour le marché immobilier de la région métropolitaine de Montréal.

Nous avons d’ailleurs publié quelques articles à cet effet. Par exemple que le marché montréalais a connu son meilleur mois d’avril en 35 mois: Montréal immobilier: ça roule !

Deux analystes ont constaté et commenté ce fait. Il s’agit de David L’Heureux de la SCHL (Société canadienne d’hypothèques et de logement) et Paul Cardinal de la FCIQ (Fédération des chambres immobilières du Québec) dans les 2 articles de Epoch Times:

Mais, regardons préalablement le marché de Montréal pour le mois d’août selon les statistiques publiées vendredi par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

  • + 8 % de ventes par rapport à août 2014
  • 6e augmentation mensuelle consécutive
  • Les condos: + 5%
  • Les plex (2 à 5 logements): + 20%
  • Les unifamiliales: + 8%
  • Nouvelles propriétés à vendre: + 1%

Ce sont principalement ces chiffres que les analystes ont commentés. Ils insistent beaucoup sur les notions de types de marché: équilibré, d’acheteurs ou de vendeurs.

Ces marchés sont basés sur la notion offre – demande sur une période de 12 mois:

  • L’offre: tout ce qui est à vendre
  • La demande: tout ce qui a été vendu
  • Marché équilibré: ratio entre 8 et 10
  • Marché d’acheteurs: ratio supérieur à 10
  • Marché de vendeurs: ratio inférieur à 8

Voici le tableau produit par les 2 analystes:

Unifamiliale

 Copropriété

 Copropriété Plex
Ensemble de la région 9,4 14,5 10,0
Île de Montréal 8,0 13,7 9,0
Rive-Nord 11,0 17,4 12,5

Vaudreuil-Soulanges

11,2 15,0 Pas assez de plex
Laval 9,0 16,0 15,0
Rive-Sud

9,0

15.0

12,0

Source : FCIQ

Les marchés d’acheteurs: tous les secteurs pour les condos

Le marché de vendeur: L’Île de Montréal pour les unifamiliales. Oui, un marché de vendeurs qui se pointe timidement le nez. C’est nouveau dans le paysage immobilier de Montréal.

Cette croissance des ventes d’unifamiliales est visible dans toute la région métropolitaine, soit + 7%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *