Valeur marchande

Valeur marchande: entretien VS rénovation


On entend souvent mentionner que rénover sa maison peut lui donner une valeur ajoutée.

Nous avons d'ailleurs déjà rédigé un article en ce sens: Rénover pour vendre ?

Ce n'est malheureusement pas toujours le cas. 

Tout dépendant des rénovations, on peut, au mieux, récupérer ses dépenses.

On pourrait catégoriser les travaux sur une maison en 2 segments:

  1. Entretien réparations
  2. Rénovations

Entretien et réparations

Les chiffres souvent mentionnés pour l'entretien annuel d'une propriété varient de 1 % et 4 % de la valeur marchande.

Ne pas oublier qu'une habitation est un abri qui doit fournir les besoins de base de confort et de services.

Si vous n'offrez pas ces garanties, vous subira de lourdes pertes lors de la revente.

Quelques exemples ne donnent aucune valeur ajoutée à votre maison et qui sont normales:

  • Votre toit coule et vous refaites le bardeau
  • Votre beau four encastré ne fonctionne plus et vous le faites réparer
  • Le mécanisme de vos fenêtres fonctionnent mal. Vous faites réparer le tout
  • Vous refaites vos gouttières qui sont à moitié arrachées et qui débordent partout
  • Votre fosse septique déborde et génère des odeurs désagréables. Vous donnez un contrat pour une nouvelle installation sanitaire.

Ce sont des dépenses courantes pour un propriétaire qui ne donnent pas nécessairement de la valeur à une maison, mais qui peuvent la déprécier si elles ne sont pas faites.

Par contre, il est bien certain que si vous désirez vendre votre maison qui date de quelques années, l'investissement fait dans de nouvelles portes et fenêtres ou une toiture refaite donnera une perspective très favorable aux acheteurs.


Rénovations

Les rénovations sont des travaux qui améliorent une pièce ou l'extérieur de la propriété.

  • Finir le sous-sol
  • Changer les appareils de plomberie d'une salle de bain (douche, lavabo, …)
  • Aménager un patio arrière

Au mieux, lors de la revente, vous pourrez récupérer une portion de vos dépenses.

Ce n'est évidemment pas une science exacte, mais  selon l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ), la rénovation ou amélioration des pièces où il y a beaucoup de circulation, comme la cuisine et les salles de bain, offrent le meilleur retour sur investissement, soit entre 75 % à 100 %.

En résumé, selon l'OEAQ: 

« Le côté esthétique est toujours plus vendeur que le côté structurel, affirme Simon Beauchemin. Cependant, un problème structurel nous fera perdre beaucoup plus que n’importe quel gain esthétique qu’on aurait pu récolter. »
 

Valeur marchande

Add new comment